Green IT: L'impact de la data
actu-fr

GREEN IT: L’IMPACT DE LA DATA

By 18 janvier 2023 No Comments

Nous savons déjà que la technologie est à la fois un facteur de dégradation et de préservation de l’environnement. Et au sein de la technologie, la data est un élément de plus en plus important concernant l’empreinte carbone que peuvent avoir les entreprises. 

 Green IT: L'impact de la data

L’impact du nombre 

Nous produisons de plus en plus de données. Cette phrase peut sembler évidente et anecdotique, mais lorsqu’on se rend compte de la quantité de données que nous produisons déjà, elle devient tout de suite plus impressionnante. En effet, selon IDC, nous produisons plus de 30 fois plus de données qu’il y a une décennie. Nous sommes ainsi passés de 2 zettaoctets (un zettaoctets correspondant à 1 milliards de téraoctets) en 2010 à 64 zettaoctets en 2020, et nous devrions dépasser les 180 zettaoctets d’ici 2025. 

L’institut Pasteur nous avertit que si nous atteignons les 612 zettaoctets prévus pour 2030, la data représentera alors plus de 15% du total des gaz à effet de serre que l’on pourra émettre sans dépasser la barre des 2°C de réchauffement climatique (à technologie numérique égale). 

 

Le cloud : une réponse viable ? 

Parmi les solutions proposées pour une gestion et consommation de données éco-responsable, il y a le cloud. Comme l’explique Clément David, CEO de Padok, la mutualisation des installations permet mieux gérer la consommation d’énergie en fonction du trafic de l’entreprise. De plus, les fournisseurs de cloud optimisent leur consommation énergétique pour réduire leurs coûts et augmenter leur marge. 

Et au-delà des mesures prises par les fournisseurs, les entreprises peuvent, selon Silicon, réduire leur empreinte carbone sur le cloud en : 

  • Evitant de surdimensionner les ressources 
  • Développant des applications gérant les pics de charge sans mobiliser de ressources supplémentaires 
  • Déployant une technologie de type docker permettant de développer des applications en utilisant moins de ressources 
  • Utilisant des serveurs cloud de dernière génération 

 

Le cloud est certes une solution intéressante mais elle présente une zone d’imperfection assez importante : les data centers. Nous nous intéresserons à ce facteur de pollution et à son futur dans notre prochain article. 

Leave a Reply